Association de défense du patrimoine, de la qualité de vie et du développement à Rimogne

juin

10

Réponse de S. Baumel (EELV)

Par admin

Sylvain BAUMEL Candidat aux élections législatives Europe Ecologie les Verts  2ème circonscription des Ardennes,
Valérie ROFFIDAL, Remplaçante.
A
L’association Patrimoine, Vie et Développement à RIMOGNE et S.P.A.C.
Je  remercie  le  collectif  de  me  donner  l’occasion  de  nous  exprimer  sur  le  sujet  de l’assainissement de l’eau de Rimogne et qui touche aussi d’autres communes voisines. Je vous prie de m’excuser pour cette réponse tardive, mais réponse quand même, due à un incident de gestion du courrier électronique.
Il est fondamental que les conseils municipaux, par respect pour leurs  administré(e)s, soient d’avantage à leur écoute sur ce problème.
Candidat  aux  prochaines  élections  législatives  dans  votre  circonscription,  je  soutiens publiquement, comme notre mouvement l’a fait lors d’une manifestation dans votre village (présence de plusieurs membres d’EELV dont ma remplaçante Valérie ROFFIDAL), le recours à l’assainissement collectif à Rimogne et de me déclarer pour l’ouverture du dialogue entre les habitants et les élus concernés.
Le  désengagement  de  la  commune  dans  cette  affaire  peut  remettre  en  cause  les fondements  de  l’entité  collective  que  constitue  la  municipalité.  Les  moyens  de  la  solution d’assainissement  collectif  doivent  être  trouvés  par  ceux  qui  ont  voulu  assumer  la responsabilité  communale.  Le maintien  et le  développement  des  services  publiques  sur  un territoire  étendu  comme  celui  de  la  circonscription  est  une  valeur  de  gauche  qu’EELV continuera de prôner.
Le  rôle  des  élus  est  avant  tout  de représenter  leurs  administrés  et  d’améliorer  leur quotidien,  et  non  de  céder  au  mercantilisme  éhonté  de  groupes  d’intérêts  qui  obligent les usagers à un recours payant !
J’apporterai  mon  soutien  aux  projets  d’assainissement,  et  aussi  de  production  et  de distribution d’eau dans les communes qui en  sont démunis par un partenariat qui exclut toute  recherche  de  rapport  de  domination.  La  compétence  communale  et  des  intercommunalités  doit  être  reprise  car  elle  est  gage  de  développement  et  maintien  de compétences et d’emplois locaux, d’efficacité et de rentabilité.
Plus largement, la création d’une Autorité mondiale de l’eau (AME) indépendante et intégrée aux Nations unies, en sus et place de l’actuel Conseil mondial de l’eau, mis en place par Veoliaet la Lyonnaise des Eaux, devient urgent et devra être reconnu sur le plan international et dont le respect soit garanti par une organisation internationale appropriée. Je demanderai la suppression de l’Accord général sur le commerce et les services (AGCS), qui a fait entrer l’eau dans le domaine marchand et qui, avec le FMI, impose aux pays exploités d’avoir recours aux entreprises privées pour bénéficier de l’aide internationale.
Si  je  suis  élu,  vous  pourrez  compter  sur  mon  action  pour  une  résolution  de  votre problème, avec le soucis de légiférer, afin que cela serve ailleurs sur le territoire de la Nation.

juin

7

Réponse de P.Vuilque

Par admin

Chers habitants du canton et principalement de Rimogne.
Comme vous le savez je me suis positionné très tôt en faveur des projets défendus par votre association.
Personnelement je ne peux accepter qu’il y ait un telle rupture d’égalité sur la mise en place d’un réseau d’assainissement.
Cela m’a d’ailleurs valut de la part de votre maire quelques remarques voir volontairement des refus de m’inviter à vos manifestations la dernière en date, celle de la foire, ou volontairement elle ne m’avait pas fait parvenir d’invitation, ce qui ne m’a pas empêché d’y être.
Comme vous le savez, un député une fois élu est le député de sa circonscription et pour tous les administrés. J’ai toujours défendu des valeurs socialistes, laïques et républicaines et à ce titre je ne peux accepter le projet de votre maire.
Comme vous le savez aussi j’ai un atout de plus puisque Révin siègera bientôt dans la même communauté de commune que Rimogne à qu’à ce titre je pourrai y défendre au mieux vos intérêts.
Dès que je serai réélu je souhaite porter un projet devant le gouvernement afin que des aides soient mises en place dans le cadre de conflit comme le votre pour que le devoir d’égalité et de fraternité soit respecté.
Je souhaite que l’assainissement collectif, service public soit défendu et préservé.
Vous pouvez compter sur moi.
Bien amicalement
Philippe VUILQUE
votre député

juin

7

Communiqué de presse Législatives 2012

Par admin

Communiqué de presse
Rimogne, le 6 juin 2012
En réponse à une association de Rimogne, plusieurs candidats de la 2e circonscription se déclarent en faveur de l’assainissement collectif.
Interpellés par l’association Patrimoine, Vie et Développement à Rimogne plusieurs candidats dans la 2e circonscription des Ardennes, dont le député sortant, se déclarent favorables à l’assainissement collectif.
L’association qui dénonce, depuis plus d’un an, la décision prise par la municipalité de Rimogne de recourir à l’assainissement non collectif sur l’ensemble du territoire de la commune s’est adressée il y a une semaine aux principaux candidats de la 2e circonscription : Sylvain Baumel (EELV), Benoît Girard (RBM), Michèle Leflon (FDG), Christophe Léonard (PS), Boris Ravignon (UMP) et Philippe Vuilque (député sortant) pour connaître leur position. Trois de ces six candidats lui ont répondue :
Philippe Vuilque qui soutient sans réserve, depuis l’origine, les habitants de Rimogne dans leur combat, s’est une nouvelle fois déclaré publiquement à leurs côtés et considère l’assainissement collectif comme la seule solution adaptée à Rimogne. Il appelle comme eux à l’ouverture du dialogue entre la municipalité et les habitants.
Michèle Leflon du Front de Gauche fait valoir que cette question témoigne du besoin de service public et qu’elle est souvent évoquée par les habitants qu’elle rencontre. Pour elle «le recours à l’assainissement collectif est la solution à favoriser à Rimogne ». Elle regrette que le Maire de Rimogne, en le refusant, ne prenne pas ses responsabilités.
Enfin, Benoît Girard, candidat du Rassemblement Bleu Marine, se déclare lui aussi sans réserve pour l’assainissement collectif et souhaite que cette question soit traitée dans un cadre strictement communal. Une position à laquelle s’oppose cependant l’association de Rimogne qui a toujours plaidé pour la recherche d’une solution intercommunale et concertée.
L’association constate l’absence de réponse des autres candidats mais tient à rappeler que EELV s’est toujours tenu attentif et concerné par la question de l’assainissement collectif à Rimogne qu’il a activement soutenu. Elle se félicite que la majorité des candidats rejoigne ses positions et invite la municipalité de Rimogne et la communauté de communes Val et Plateau d’Ardenne à reconnaître l’évidence.
Le bureau de l’association Patrimoine,
Vie et Développement à RIMOGNE.
24, rue François Mitterrand 08150 RIMOGNE – association.rimogne@gmail.com
association.rimogne.free.fr

juin

5

Réponse de Benoît Girard (FN)

Par admin

Tournavaux, le 4 juin 2012

Benoît Girard, candidat du Rassemblement Bleu Marine dans la deuxième circonscription des Ardennes apporte un soutien sans réserve aux revendications des habitants de Rimogne portant sur l’assainissement collectif.

Rimogne n’est pas la seule commune ardennaise concernée par ce problème. Ainsi, par courrier à en-tête de Veolia, des habitants de la communauté de communes Meuse et Semoy non reliés au tout à l’égout viennent d’apprendre qu’un technicien allait s’introduire à leur domicile aux fins de contrôler leur système d’assainissement autonome. Rendez-vous leur est fixé autoritairement sur un créneau de deux heures, en pleine après-midi, pour un coût de… 137,70 € !

Ces affaires mettent en lumière le déficit démocratique dont souffre notre pays, depuis sa base jusqu’à son sommet : les municipalités ont été dépossédées de leurs prérogatives par des administrations intercommunales non élues, lesquelles doivent à leur tour s’en remettre à des multinationales sans scrupule pour appliquer des normes absurdes, fabriquées à la chaîne par des bureaucrates bruxellois imaginatifs.

Ardent défenseur du maintien de services publics performants partout sur le territoire, le Front national propose que les collectivités locales soient encouragées à maîtriser les processus de captation, production et traitement de l’eau. Cela passe notamment, lorsque la situation financière de la collectivité le permet, par une remunicipalisation du service public de l’eau. A chaque fois que celle-ci a été mise en œuvre (par exemple à Grenoble), cela s’est traduit par une amélioration du service et une diminution de coût pour les habitants.

D’une manière générale, soucieux d’éviter le développement de féodalités locales coûteuses et inefficaces, le Front national souhaite encadrer strictement le fonctionnement des intercommunalités et préserver le cadre municipal auquel les Français sont légitimement très attachés.

Au niveau local comme au niveau national, il est urgent que les Français reprennent leur destin en main !

Benoît Girard